Tontine financière

Tontine-Financiere

Comment préparer l’avenir des enfants ou leurs études supérieures si en tant que parent l’on ne dispose pas soi-même de ressources suffisantes pour tout financer ? Par quels moyens réaliser cet objectif sans pour autant devoir à la banque ou à une institution financière ? Par l’épargne, oui, mais comment ? L’épargne par la tontine peut permettre de faire des placements de type prévoyance à plus ou moins long terme que ce soit pour la retraite, l’assurance vie, mais avec une rentabilité de plus de 5.5 % sur l’investissement au terme de l’échéance préalablement souscrite.

Ce guide s’est donné pour mission de lever le voile sur les avantages cachés de la tontine et surtout de mettre à disposition de tous les outils nécessaires permettant d’être un vrai acteur des placements financiers et surtout de s’en sortir avec une rentabilité répondant aux attentes espérées.

Essayez notre Simulateur Gratuit avec un Résultat immédiat

Historique de la tontine

Portrait de MazarinSaviez-vous que la tontine traine derrière toute une histoire qui date de trois (3) siècles plus tôt ? Peut-être pas sous la même forme qu’on la connait aujourd’hui à cause des différentes évolutions et faits historiques, mais ce qu’il faut retenir c’est que cette histoire a démarré en 1653.

De quoi s’agit-il d’abord ? Il s’agit tout simplement d’un système d’épargne permettant de bénéficier de rentabilité sur une longue période. Dans le fil de l’histoire de ce système d’épargne, à chaque date se trouve rattaché un évènement. Mais ces évènements on les doit à Lorenzo Tonti et à Jules Raymond Mazarin.

Lorenzo Tonti

Lorenzo Tonti

En effet, c’est sur la demande de ce dernier en 1653 qu’il a été imaginé et mis sur pied un nouveau système d’épargne organisé sous un modèle d’associations collectives d’épargne viagère. La mission a été rendue possible grâce à Lorenzo Tonti, banquier napolitain. Ce nouveau système permit alors à ces associations collectives de recueillir les épargnes des adhérents, de les faire fructifier ensuite pour enfin redistribuer le bénéfice uniquement entre les adhérents.

Il a fallu attendre près de 2 siècles plus tard et plus précisément en 1844 pour que les associations mutuelles ne soient officiellement créées sous la houlette du général Riffault, Directeur de L’École polytechnique à l’époque. C’est un bon début, mais cela ne suffisait pas ; il faut que ce nouveau système soit réglementé.

C’est ainsi qu’à partir de 1938 le fonctionnement des tontines se trouve régi par des décrets que l’on retrouve déjà dans le code des assurances et qui représentaient une source de garantie maximale au profit des sociétaires. En 1955, la sureté et la fiabilité devinrent le mot d’ordre de la tontine puis on assista dans les années 80’s à une exonération de la tontine à la taxe sur les conventions d’assurance.

Principe de la tontine

Le principe de fonctionnement de la tontine est assez simple et il peut être décrit comme tel : pour une tontine dont l’échéance est prévue dans 20 ans par exemple, son association devrait être créée 20 ans plus tôt. Donc pour la promotion 2018-1998, la tontine devrait logiquement être créée le 1er Janvier 1998. Au 31 Décembre lorsque la tontine d’une promotion ou d’une association prend fin, il faut savoir que 20 autres fonctionnent en parallèle.

Un délai de 6 mois est retenu pour la vente des titres sur différents marchés financiers lorsque l’association tend à être dissoute. Au prorata de l’âge, chaque membre survivant bénéficie d’un quote part le 30 Juin de l’année en cours. La redistribution des bonus se fait de telle sorte que les membres les plus âgés perçoivent plus compte tenu de leur espérance de vie plus courte. Pour un écart d’âge entre deux membres, la différence au niveau des bonus est de 1 point, mais ce qui est à déplorer, peu importe que ce soit à tort ou à raison, c’est que la souscription se trouve limitée à 70 ans.

Un autre élément à ne pas négliger c’est que la tontine doit également tenir compte des différents types qui existent. Ainsi, l’on fera tantôt face à une tontine réservée aux jeunes parents cherchant à assurer les études de leurs enfants, une tontine pour les personnes âgées de 40 à 50 ans et un autre type pour les grands-parents.

Les contraintes et avantages de la tontine

Le plus important à retenir ici c’est que le capital investi ne peut être recouvré qu’à terme de l’échéance fixée dès le départ. En cas de décès d’un des sociétaires, la procédure prévoit que le lead soit pris par le gestionnaire qui se charge de reverser aux héritiers leur quote-part en s’appuyant sur un mécanisme de contre assurance.

C’est seulement la quote-part qui est redistribuée ; pour ce qui concerne le capital investi, il est bloqué et protégé jusqu’à l’échéance. Quel est l’intérêt de bloquer les fonds dans ce système de tontine ? L’association a permanemment besoin de ces fonds pour avoir une large marge de liberté à investir sur divers marchés de placement.

C’est d’ailleurs pour cela que pendant toute la durée d’adhésion à ces associations les fonds sont bloqués de façon à assurer la garantie de la rentabilité aux sociétaires. Bref, les fonds doivent disponibles durant toute la vie de la tontine et il n’est pas possible aux membres d’y accéder avant échéance.

La fiscalité tontinière

De la même manière que la tontine est réglementée par des décrets inscrits dans le code des assurances, elle est également sujette au contrôle d’un régime fiscal. Ce régime fiscal applicable à la tontine est le même que la fiscalité applicable à l’assurance vie.

Ce qu’il faut principalement retenir ici c’est qu’un traitement particulier est accordé à tous les versements effectués avant 70 ans. De quel traitement s’agit-il ? Pour bien assimiler cette partie, il faut avoir une certaine compréhension sinon un minimum de compréhension de ce que c’est que le PEP et l’ISF.

Le PEP défini comme le Plan d’Épargne Populaire et qui représente un placement à long terme dédié soit à un compte de dépôt rémunéré communément désigné PEP bancaire, soit à un contrat d’assurance vie et dont l’échéance du capital est de 8 ans.

L’Impôt de Solidarité sur la Fortune ou l’ISF est un impôt payé sur le patrimoine net taxable des personnes physiques au 1er janvier de chaque année. C’est un impôt qui est qualifié de progressif compte tenu du fait qu’il augmente par tranche selon le patrimoine net taxable, et ce, à partir d’un certain montant.

Quel est alors le lien entre le PEP, l’ISF et la fiscalité tontinière ? Nous disions tantôt qu’un traitement particulier est accordé aux versements effectués avant les 70 ans : ce traitement concerne le fait que ces versements ne tombent pas sous le coup de l’ISF. Du côté du PEP, le lien c’est que le système tontiner est éligible au PEP alors qu’en termes de PEP, on parle d’une exonération totale. Pour ce qui est du taux c’est toujours les 7.5 % comme au niveau de l’assurance sans toutefois oublier les abattements sur intérêts de 4600 € pour un célibataire et 9200 € pour un couple.

Les performances de la tontine

Depuis 1653 jusqu’à ce jour, le système de la tontine a quand même fait du chemin pour qu’on puisse dire aujourd’hui sans aucune forme de procès qu’il s’agit d’un bon investissement. L’idée de base était d’assurer la retraite, préparer l’avenir des enfants, financer un projet futur sans aucune aide extérieure et cela ne pourrait être facile si l’on n’a pas une base financière solide. Tout ceci pour montrer à quel point la tontine peut avoir une importance capitale. En finances, les chiffres parlent mieux que les mots même si c’est par ces derniers on interprète les chiffres.

En parlant de chiffre, la tontine sera toujours et le plus souvent comparée à une assurance vie. Pendant que l’assurance vie offre au souscripteur un rendement de tournant autour de 5 % et 5.5 %, la tontine offre mieux sur une même période annuelle de 2 ans 6 %.

Elle est donc idéale pour faire des plans étalés sur le long terme et c’est ce que tout le monde souhaiterait. C’est la garantie d’être sûr que les fonds bloqués pour financer le projet futur d’un enfant serviront à quoi ils étaient destinés même à votre absence.

Pour avoir une idée claire des performances et du système qui rapporte le mieux, une analyse comparative prenant en compte le niveau de l’inflation, du livret A et de la tontine permet d’en ressortir toute la différence et les avantages que propose la tontine.

L’analyse comparative montre que le rendement annuel net sans compter les prélèvements sociaux était de 5.5 % pendant que le livret A était de 1.25 %. L’analyse a pris en compte les versements démarrés en 1988 pour une échéance de 20 ans soit une association tontinière de 1988-2008. La date de versement des cotisations étant toujours le 1er janvier de chaque année.

Rendement d’une tontine

La tontine est l’un des placements à fort taux de rendement avec plusieurs avantages du point de vue fiscal. Avec des chiffres à l’appui, ce système d’épargne bat à plate couture le rendement des assurances.

Sur les 20 dernières années en effet, le système tontiner donne plus que les livrets d’épargne réglementés traditionnellement connus et le taux de rendement est de 5.75 %. Visiblement, ce système influence favorablement la croissance constante de l’investissement. En tenant toujours compte de l’exemple de l’association 1988 – 2008 où était en moyenne de 2.02 %, le souscripteur se retrouve d’office avec un bénéfice net moyen et annuel +3.73 % en pouvoir d’achat.

Simulation tontinière

Pourquoi faire des simulations ? Est-il si important de faire des simulations avant de souscrire à une tontine.  Certains me diront que les simulations n’ont aucune influence sur l’investissement et à plus forte raison sur le rendement. Mais en réalité, les simulations ont leur place et revêtent une grande importance.

Elles permettent de faire planifications financières et de faire des projections sur l’avenir. Elles peuvent être considérées comme un outil qui permet un tant soit peu à évaluer d’avance le risque que l’on court en se lançant dans les activités tontinières.

Pour bien mesurer la portée des simulations et permettre aussi aux novices de s’en inspirer, nous allons partir sur deux exemples de simulation.

  • La simulation type prime mensuelle

Ce cas pratique permettra au souscripteur de faire un placement, mais en choisissant l’option de réaliser des versements sous forme d’une prime mensuelle à hauteur de 200 € le mois. Le contrat sera signé pour 20 ans et l’adhérent est un homme marié de 54 ans lors de l’adhésion. Cela voudra dire qu’à terme, il sera âgé de 74 ans. Si nous faisons un petit calcul sur une année, l’adhérent se retrouvera avec un capital annuel investi de 2400 €.

Sur les 20 ans de contrat, le membre aura investi 48.000 €. Compte tenu d’un certain nombre de paramètres tel que l’âge de l’adhérent à terme et sa situation matrimoniale, le rendement de son investissement sera évalué à 89.760 €. Il aura gagné à terme presque le double de son épargne. À vous donc de reconsidérer votre opinion sur les simulations afin de suivre à la loupe votre investissement.

  • La simulation type prime unique

Tout dépend du choix du souscripteur. Il peut ainsi de choisir de faire des placements sous une forme d’une prime unique, des placements sous d’une prime mensuelle pour constituer le capital. L’essentiel c’est qu’à terme tout le capital puisse être versé.

Le second cas pratique concernera donc un adhérent qui fait un placement de 95 000 € sous la forme d’une prime unique. La durée du contrat sera toujours de 20 ans et les caractéristiques de cet adhérent sont les suivants : il est célibataire et âgé de 48 ans à la date d’adhésion et a opté pour le paiement unique.

Cela veut tout simplement dire qu’à l’échéance, ce dernier sera âgé de 68 ans, donc il aura moins de 70 ans. Les éléments à prendre en compte ici sont le montant de la prime placée, l’âge du membre, sa situation matrimoniale et bien entendu la durée du contrat. Au bout de 20 ans, il se retrouvera avec un 433 200 € ; ce qui représente 4 fois plus son investissement.

 

Pour avoir une simulation sur mesure adaptée particulièrement à votre situation, il suffit de renseigner les champs suivants en y entrant les informations nécessaires pour une simulation personnalisée. Elle est gratuite, alors vous pouvez démarrer votre simulation maintenant.

(Formulaire de simulation personnalisée)

Enregistrer